Je viens d’apprendre que je suis enceinte : et maintenant quelles démarches ?

par Hello Tribu
1209 vues
déclaration grossesse

Déclarer sa grossesse, informer son employeur, choisir sa maternité, penser au mode de garde…
Vous vous sentez dépassée par le nombre de formalités à accomplir depuis que vous savez que vous êtes enceinte ?
Rassurez-vous ! On vous dit tout sur quand et comment effectuer vos démarches administratives durant la grossesse !

JE PRENDS RDV POUR UN EXAMEN PRÉNATAL :  avant la fin du 3ème mois de grossesse

Cette consultation auprès d’un médecin ou d’une sage-femme fait partie des 7 RDV médicaux obligatoires et est prise en charge par l’Assurance Maladie. Au cours de cette consultation, le médecin (ou la sage-femme) effectue un examen clinique complet. Il vous explique les grandes étapes qui vous attendent (et pas des moindres !) et vous prescrit plusieurs examens :

  • Prise de sang : pour déterminer votre groupe sanguin, rechercher certaines maladies, notamment la toxoplasmose (ferez-vous partie des chanceuses qui l’ont déjà eue ?)
  • Éventuellement un frottis cervico-utérin (si vous n’êtes pas à jour)
  • Une échographie (pour dater précisément le début de grossesse et déterminer le nombre d’embryons).

Avec un peu de chance, si votre médecin est équipé d’une machine d’échographie, vous pourrez vérifier avec lui que l’œuf est bien placé… et le nombre d’embryons ! 🙂

En savoir plus sur les différentes échographies durant votre grossesse

Côté papa

Vous n’êtes pas mariés ? Le (futur) papa peut reconnaître bébé avant sa naissance !

Si vous n’êtes pas mariés, le papa peut faire une reconnaissance anticipée dans n’importe quelle mairie avant la naissance de bébé.  

Et pas besoin de connaitre le sexe de bébé ou d’avoir choisi son prénom… Seules les informations concernant le(s) parent(s) sont inscrits sur l’acte.

JE DÉCLARE MA GROSSESSE : avant la fin de la 14ème semaine de grossesse

Lors du 1er examen prénatal, votre médecin ou sage-femme effectue la déclaration de votre grossesse :

  • soit directement en ligne : vous n’avez alors rien à faire : votre déclaration de grossesse est enregistrée immédiatement
  • soit sur formulaire papier : il faudra alors renvoyer le volet rose à votre caisse d’Assurance Maladie, les deux volets bleus à votre caisse d’allocations familiales (CAF).

Si vous remplissez les conditions de ressources, vous pouvez alors bénéficier de la prime de naissance.

JE CHOISIS MA MATERNITÉ : le plus tôt possible

Dans les grandes villes, où les établissements sont saturés, il est recommandé de vous inscrire le plus tôt possible, dès que la grossesse est confirmée.

Si vous choisissez une clinique privée ou que vous accouchez en province, les délais sont plus souples mais plus tôt vous vous inscrivez, plus vous avez de chance d’accoucher là où vous le souhaitez.

A moins que vous ne fassiez partie des 1% de mamans accouchant…. à domicile ?

JE PENSE AU MODE DE GARDE : dès le 3ème mois de grossesse

Vous êtes à peine enceinte que vous devez déjà penser à comment vous allez faire garder bébé ?
Pas facile ! Et pourtant il vous faudra anticiper, surtout si vous choisissez un mode de garde collectif…

  • Pour les modes de garde collectifs, il est en effet recommandé de commencer les procédures dès le 6ème mois de grossesse, voire dès le 3ème mois dans certaines communes. Renseignez-vous toutefois auprès de votre mairie car chaque ville possède ses propres critères d’attribution de places et démarche de pré-inscription.
  • Pour les autres modes de garde (assistante maternelle agréée, garde à domicile, garde alternée…), vous pouvez vous informer des différentes possibilités sur le site paje.fr

Vous hésitez entre reprendre le travail à la fin de votre congé maternité, ou prendre un congé parental ?

JE L’ANNONCE À MON EMPLOYEUR :  quand vous voulez !

La loi ne prévoit pas de délai légal. Vous êtes simplement obligée de le prévenir de votre départ en congé maternité. Théoriquement vous pouvez donc l’informer quand vous le voulez, soit par écrit, soit oralement.

Mais il est conseillé de le faire assez tôt, ne serait-ce que pour bénéficier des avantages légaux et conventionnels (si votre entreprise en prévoit) : réduction du temps de travail quotidien, autorisations d’absences pour examens médicaux, aménagement de poste… etc. Et puis, c’est une bonne excuse pour organiser un petit-déjeuner au bureau !

Enceinte au travail : quels sont vos droits et obligations ?

Le saviez-vous ?

Vous êtes indépendante (artisane, commerçante, professionnelle libérale) ?
Agricultrice ? Cheffe d’entreprise ?

Depuis le 1er janvier 2019, la durée du congé de maternité des indépendantes est alignée sur celle des salariées (durée minimale allongée à 8 semaines, durée maximale à 16 semaines).
En savoir plus avec le décret paru le 27 mai 2019 concernant la maternité des travailleurs indépendants.

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires en bas de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus