J’ai pris un congé parental : témoignages de papas !

par Hello Tribu
538 vues
Congé parental papa

Profiter d’instants privilégiés avec bébé, tisser les premiers liens, trouver sa place… autant de motivations amenant certains papas à sauter le pas du congé parental ! Comment le mettre en place ? Quelles perceptions au quotidien ? Comment gérer la reprise du travail ?

Rencontre avec Nicolas (42 ans) et David (33 ans), qui ont choisi l’option congé parental suite à la naissance de leur premier enfant ! Le congé parental de Nicolas est derrière lui, tandis que David l’entame tout juste. Partage d’expériences…

Pourquoi ce désir de congé parental ?

Un premier enfant sur le tard, une profonde envie de profiter, de tisser des liens avec bébé, ce qui au moins au début n’est pas toujours évident pour les papas. On ne porte pas l’enfant, l’allaitement nous tient à distance et il faut trouver sa place. Je voulais aussi éviter les journées à rallonge dans des accueils collectifs crèche en journée, CDL (centre de loisirs) le mercredi et cantine tous les jours. Nous n’avons pas de solutions familiales en local qui auraient permis d’adoucir le rythme.

Nicolas

 

D’abord il y a peu d’occasions de prendre plus de 2-3 semaines de congés d’un coup, c’est l’occasion, sans avoir à négocier un congé sans solde qui est toujours un peu tabou en France. Alors que le congé parental est un droit qui ne peut pas être refusé par l’employeur…

Ensuite, parce qu’on dit toujours que les premiers mois de vie d’un bébé sont un peu compliqués pour le couple, alors cela permet de gérer la situation à deux plutôt que de laisser la maman seule avec le bébé toute la journée !

Et finalement, parce-que cela permet aussi au papa de se faire une vraie place auprès du bébé. La place du papa n’est pas toujours facile à prendre et la maman doit savoir lui laisser assez de place ; le congé parental peut aider pour passer des moments privilégiés avec son enfant dans les premiers mois de sa vie !

David

 

Quand et comment la décision a-t-elle été prise ?

6 mois après la naissance, à l’issue du congé maternité de Madame. J’avais vraiment envie et j’ai usé de tous les arguments pour convaincre. J’avais les moyens psychologiques et financiers pour ouvrir une parenthèse dans ma vie. Alors je l’ai fait.

Nicolas

 

Mon frère aîné qui est papa depuis peu a fait un congé parental pendant 2 mois après que sa femme ait repris le travail. Cela a permis aux 2 parents de rester avec le bébé jusqu’à ses 6 mois.

Du coup ça m’a clairement donné envie de le faire aussi, et comme nous avons la chance de pouvoir nous permettre un congé « sans solde » pendant un peu plus de 2 mois, nous n’avons pas hésité longtemps 😊  et ma femme a tout de suite accroché à l’idée !

David
Bon à savoir !

QUELLES QUESTIONS SE POSER LORSQU’ON HÉSITE À PRENDRE UN CONGÉ PARENTAL ?

Voir notre article sur Le choix entre la reprise ou le congé parental 

Quel a été le regard des autres ?

Plutôt positif surtout chez les mamans, dans ma famille. L’occasion pour nos grands-mères de souligner l’évolution de la société en regard de leurs propres expériences…

Nicolas

 

Comment cela a été accepté dans votre entreprise ?

Mes collègues féminines qui sont sympas ont qualifié ma démarche d’avant-gardiste, souligné le retard en France par rapport aux pratiques du Nord de l’Europe. Elles espèrent aussi que ces initiatives puissent faire évoluer les mentalités.

Au niveau de mes collègues masculins, un mélange de sentiments entre envie et réticences. D’un côté, pour eux, c’est chouette. Pourtant sous couvert de confidences beaucoup avouent être contents de pouvoir se décharger sur leurs femmes… Pour eux je reste une exception.

Nicolas

 

Il n’y avait jamais eu un congé parental dans mon entreprise, ni par un homme ni par une femme, mais ça a plutôt été bien accueilli ! On a ajusté ensemble les dates pour que tout le monde y trouve son compte et que cela ne pénalise pas l’activité de l’entreprise, et c’était bon. Après il faut jouer le jeu, et bien préparer sa passation avant le départ !

David

 

Avez-vous reçu une aide financière ?

2 mois après le début de mon congé la CAF a commencé à me verser une indemnité de 500 euros.

Nicolas

 

La CAF donne un coup de pouce (selon les revenus) pour compenser un peu la perte de salaire.

David
Pour vous aider

LE BON CONTACT : Vous l’aurez compris…  rendez-vous sur la Caf.fr pour connaître vos droits… Ou retrouvez notre récapitulatif dans Focus sur le congé parental.

Comment avez-vous organisé votre congé parental ?

Ma fille avait 6 mois, des besoins de son âge : manger, faire la sieste, que l’on prenne soin d’elle, la changer, lui témoigner de l’affection et de la bienveillance… J’ai donc cuisiné, changé des couches par centaines, promené et bercé bébé, raconté des histoires, fait de l’éveil musical, accompagné toutes une série de premières fois, … Au début j’étais assez fatigué mais on a trouvé notre rythme calqué sur le sien

Nicolas

 

Bébé de 3 mois au début du congé parental, et pour ce qui est du programme on verra !

David

 

Avez-vous repris le même travail ? Si oui, comment s’est passé le retour ?

Je n’ai pas été remplacé. Je travaille dans un lieu culturel où je fais de la médiation scientifique et de la direction de projets. J’ai donc pu m’organiser pour construire en amont les conditions de mon congé, clôturé certains dossiers, en mettre en suspens d’autres et en parler avec toutes les personnes avec qui je porte les projets.

Nicolas

 

Il n’est pas question de changer de poste, je garde mes projets et mon rôle dans l’agence. Le retour risque de faire un peu mal 😊

David
Bon à savoir !

Renseignez-vous sur vos droits en vous renseignant sur le site du Ministère du travail.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Au rang des avantages : le break personnel, l’expérience émotionnelle hors normes, le temps retrouvé…

Nicolas

 

A discuter à mon retour ! 

David

 

Et si c’était à refaire ?

Je signe et plus longtemps encore, un an ça sonne bien, 6 mois ça passe très vite au final ! 

Nicolas

 

Si vous pouvez vous le permettre économiquement, je dirais qu’il ne faut pas hésiter, c’est clairement un moment qui sera privilégié pour mon couple, et pour la relation papa-baby !

David
Je retiens !

CONGÉ PARENTAL EN QUELQUES MOTS

  • C’est quoi exactement ? Il consiste en l’arrêt de toute activité professionnelle (en savoir plus sur le congé parental et les formalités), ou une mise à temps partiel (au moins 16h de travail par semaine) pour se consacrer à bébé, et uniquement à bébé !
  • Qui y a droit ? Le congé parental est un droit, applicable à tout parent, que ne peut vous interdire votre employeur. Assurez-vous seulement de disposer d’au moins 1 an d’ancienneté dans l’entreprise à la naissance avant d’entreprendre toute démarche. Une condition incontournable !
  • Quand le mettre en place ? Il peut débuter dès la fin du congé maternité… L’occasion de pleinement vivre votre rôle de père dès les premiers instants !
  • Pendant combien de temps ? Si le congé est d’une durée initiale d’1 an, celui-ci peut être renouvelé à 2 reprises, soit jusqu’au 3ème anniversaire de bébé.
  • Et après ? Vous retrouvez votre emploi initial, ou du moins un poste similaire. On ne vous dit pas que ça va être facile… mais la Tribu en est sûre, les retrouvailles avec bébé n’en seront que plus belles !

ENVIE D’EN SAVOIR PLUS ?

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur Service-public.fr.

Et vous ? Le congé parental côté papa vous tente ? Vous avez déjà sauté le pas ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus

Mascotte Hello Tribu

L’appli mobile Hello Tribu est disponible sur les stores ! Téléchargez-la gratuitement :

Disponible sur Play Store

Disponible sur App store