Allaitement : sevrer mon bébé avec patience et douceur

par Elhée
534 vues
Allaitement sevrage

© Crédit photo : Colombe Clier – DA : Ichetkar

Que l’on choisisse de sevrer son bébé par choix ou par nécessité, le moment du sevrage n’est pas toujours une période évidente à gérer pour les mamans. Découvrez comment procéder durant cette transition et les conseils pratiques si bébé refuse le biberon.

L’allaitement, qu’il dure 1 semaine, 3 mois, 9 mois ou plus, permet de créer un lien charnel fort et puissant entre une maman et son bébé. Et il est tout à fait normal d’appréhender cette « séparation ».

L’arrêt de l’allaitement prend du temps et ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut parfois plusieurs semaines et il est important que cette étape se fasse en douceur, afin de respecter le rythme et bien-être de la maman et du bébé.

Le moment idéal pour le sevrage de bébé, c’est quand ?

Il n’y a pas de moment « idéal » pour sevrer votre bébé. Le moment idéal c’est quand vous prenez la décision et que vous êtes convaincue de votre choix.

Comme toutes les étapes importantes dans la vie de votre enfant, il vaut mieux ne pas faire coïncider le sevrage avec un autre grand changement de vie au même moment (changement de lit, déménagement, l’arrivée d’un autre enfant…) afin de ne pas trop chambouler son quotidien.

Comment procéder pour sevrer mon bébé ?

Passer son bébé d’un allaitement exclusif, à un allaitement mixte ou au biberon, n’est pas toujours une mince affaire, voici quelques conseils afin de passer cette étape sans heurts.

Commencez tout d’abord par supprimer une tétée tous les 3-4 jours pour la remplacer par un biberon et ce graduellement jusqu’à remplacer toutes les tétées.

Supprimez en premier les tétées de la journée (moins « productives »), puis celles du soir, afin que les seins ne soient pas trop engorgés la nuit. Et enfin, terminez par la tétée du matin. La lactation étant plus intense la nuit, cela vous évitera les risques d’engorgements ou de mastites.

L'astuce !

Astuce pour soulager les engorgements : Les feuilles de choux !

Le pédiatre Jack Newman, spécialiste de l’allaitement nous dit « les feuilles de choux semblent apporter un soulagement plus rapide que les applications de glace ou tout autre traitement ».
Il suffit d’aplatir les feuilles de choux vert à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. On dépose les feuilles de choux crues contre le sein engorgé (directement dans le soutien gorge) et on laisse agir 1h à 2h.

Pour les mamans désireuses de poursuivre un allaitement mixte, il est conseillé de garder au moins les tétées du soir et du matin. Ce sont souvent les plus appréciées par bébé (et maman) et celles qui favorisent le plus la lactation.

Pour une transition plus en douceur, vous pouvez commencer par donner un biberon de lait maternel, puis mélanger lait maternel et lait infantile (moitié-moitié) et enfin uniquement du lait infantile. Il sera plus facile pour votre bébé d’accepter le biberon si tous les paramètres ne changent pas dès la première fois (passage au biberon + changement de lait).

L'astuce !

Certaines plantes et tisanes peuvent vous aider à arrêter votre allaitement tout en douceurtout en évitant l’engorgement.
En savoir plus sur les tisanes pour arrêter l’allaitement

Si mon bébé refuse le biberon

Si votre enfant repousse le biberon les premières fois, il ne faut pas insister, vous renouvellerez l’expérience quelques heures plus tard.

S’il refuse toujours le biberon, une bonne solution est de passer le relais à votre conjoint(e) ou à toute autre personne proche de l’enfant. Si votre bébé sent l’odeur du lait et la proximité des seins de maman, il peut ne pas comprendre pourquoi il en est privé.

Vous pouvez également essayer un modèle de tétine physiologique, dont la forme ressemble à celui du sein de la maman.

L'astuce !

Contrairement à ce que l’on croit, il existe plusieurs manières de nourrir votre bébé. S’il a plus de 6 mois, vous pouvez également lui proposer le lait dans un gobelet ou une tasse.

Si le sevrage est plus compliqué que prévu, tournez-vous vers une spécialiste de l’allaitement, ou une association comme la Leche League, qui pourra vous apporter des conseils personnalisés, on sait bien que chaque cas, chaque bébé, chaque allaitement est unique.

Mais dans tous les cas, ne vous en faites pas et ne vous crispez pas, votre enfant finira par prendre le biberon tôt ou tard ! Certains ont juste besoin de plus de temps et d’être rassurés.

ET VOUS ? Comment s’est déroulé le sevrage de votre enfant ? Quelles sont vos astuces ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus