Et si notre alimentation nous aidait pour l’allaitement ?

par Jolly Mama
1736 vues
Alimentation et allaitement maternel

L’alimentation est importante à tout moment de la vie ! « Let the food be your medicine », mais pendant la grossesse et l’allaitement, l’alimentation de la maman est essentielle !
Vous devez non seulement couvrir vos besoins mais également ceux de votre bébé. Il ne faut surtout pas négliger votre alimentation pendant l’allaitement.
Pour éviter des carences pouvant entraîner de la fatigue, de l’anxiété voire un baby blues découvrez nos astuces et conseils pour une alimentation adaptée pendant la période d’allaitement… Happy mamas make happy babies !

J’allaite et j’ai envie de manger tout le temps : est-ce normal ?

Pendant l’allaitement, les besoins énergétiques sont augmentés afin de produire du lait. Une partie de ces besoins est assurée par les réserves de la grossesse, le restant par l’alimentation.

Il est donc fortement déconseillé de suivre un régime amaigrissant, notamment restrictif et drastique, lorsque vous allaitez, ou de compter les calories ! Bien au contraire une alimentation équilibrée et variée au cours de l’allaitement, respectant vos signaux physiologiques (faim et satiété) reste la ligne de conduite. Elle permettra une production de lait satisfaisante.

Il faut s’assurer d’apporter tout ce qu’il faut au bébé en termes d’oméga 3, de vitamines et minéraux et s’assurer également qu’il reste tout ce qu’il faut à la maman. Ne soyez d’ailleurs pas surprise d’avoir plus faim que d’habitude (l’allaitement consomme près de 500 calories par jour !).

Pour ma première fille, je me suis complètement délaissée. Je ne pensais qu’au bébé et ne prenais pas le temps de m’alimenter suffisamment et correctement. J’étais épuisée, sur les nerfs, et cela a compliqué mon allaitement. Pour ma deuxième, j’ai pris les choses en mains, je prends le temps de manger, de me reposer, et tout se passe beaucoup mieux ! 

Marie

Comment booster ma production de lait via mon alimentation ?

La plupart des mamans n’ont pas de souci de production de lait, si elles suivent des conseils simples :

  • Un allaitement à la demande, avec des tétés fréquentes et suffisamment longues
  • Une bonne hydratation (mais ne vous forcez jamais à boire)
  • Du repos autant que possible. C’est souvent plus facile à dire qu’à faire, mais la fatigue peut causer une baisse de la lactation. Il est donc important de se ménager autant que possible !
  • Une alimentation équilibrée et variée, avec des collations

En cas de ressenti de baisse de lactation, vous pouvez augmenter la fréquence des tétées, consommer des aliments qui favorisent la lactation : le fenouil, l’anis, le carvi ou le fenugrec.
Vous pouvez les consommer sous forme de tisanes ou de de boissons froides. Vous pouvez tester la bière sans alcool également, ou bien consommer du fenouil en salade ou saupoudrer vos plats de fenugrec.
Découvrez comment les tisanes peuvent vous aider pendant votre allaitement

De la même manière qu’il y a des aliments galactogènes, il y a des aliments aux effets inverses comme la sauge, le persil, l’oseille, la menthe ou l’artichaut. Evitez les pour ne pas freiner votre production de lait !

N’hésitez pas à aller consulter des conseillères en lactation IBCLC à tout moment et notamment si une baisse de lactation persiste !

Bon à savoir !

Il existe des snacks spécifiquement conçus pour les mamans qui allaitent. 2 snacks par jour couvrent les besoins complémentaires de la femme allaitante, et apportent naturellement pleins de vitamines et minéraux nécessaires à la femme allaitante.
Et cerise sur le gâteau, certains contiennent du fenugrec qui soutient la production de lait !

Fatigue et allaitement, comment mon alimentation peut m’aider ?

La règle n°1 pour un allaitement et une maternité épanouis, est de ne pas être (trop) fatiguée… Plus facile à dire qu’à faire, vous nous direz… Essayez de vous reposer dès que possible et ne négligez pas votre alimentation et votre hydratation.

Les femmes sont souvent carencées après l’accouchement, et ces carences peuvent entraîner une fatigue accrue. Prenez le temps de manger, et de manger équilibré, en évitant tous les produits transformés et industriels riches en sucres et acides gras saturés.

 N’ayant pas le temps de me préparer à manger, et ayant faim continuellement, je grignotais sans cesse des gâteaux industriels ultra transformés. Maux de ventre, épuisement, culpabilité … rien de bon n’en ressortait ! J’ai fini par m’efforcer de m’alimenter correctement, et je me suis sentie tout de suite mieux, requinquée et beaucoup plus disponible pour mon bébé !

Margaux

 

Quels sont les aliments interdits pendant l’allaitement ?

Plus que des aliments interdits, il y a surtout des aliments déconseillés ou à éviter pendant la période de l’allaitement. Il faut faire attention au café, à l’alcool bien sûr mais aussi essayer de limiter les produits industriels transformés qui sont souvent trop riches en acides gras saturés, en sel et en sucre.

Faîtes attention aux gros poissons, qui contiennent du mercure. Certains bébés peuvent être sensibles (voire intolérants) aux laitages, surveillez les coliques et tenter l’exclusion des laitages quelques jours pour voir si cela a un effet sur votre bébé ! Enfin, évitez les aliments anti-galactogènes cités ci-dessus pour ne pas freiner votre lactation !

Je retiens !

Si vous avez envie de prendre un petit verre d’alcool, ce n’est pas formellement interdit. Essayez d’allaiter votre bébé juste avant de boire et attendez au moins 2-3h pour la tétée d’après.
Vous pouvez également tirer votre lait à l’avance pour avoir de quoi lui donner après avoir consommé de l’alcool… Avec modération bien entendu !

N’oubliez pas qu’une bonne position pendant l’allaitement est également essentielle pour que tout se passe bien 😉

 

Et vous ? Avez-vous adapté votre alimentation pendant votre grossesse ? Est-ce que cela vous a aidé ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

1 commentaire

Retour à la maison avec votre bébé : 10 astuces pour éviter le stress 5 décembre 2019 - 15 h 17 min

[…] Et si vous allaitez n’oubliez pas toutes les bonnes astuces pour booster l’allaitement avec votre alimentation. […]

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus