Sport après grossesse : quels sports pratiquer ?

par Séverine de SevRunn
1337 vues
Sport après grossesse

Reprendre le sport après la grossesse demeure capital chez beaucoup de jeunes mamans. En effet, outre une récupération plus rapide, le sport vous prémunira de tous risques de descente d’organe, ou d’incontinence urinaire. Mais quels sports privilégier au sortir de cette période de grande fragilité physique ? Quels en seront les bénéfices ? Sur quelles activités se montrer vigilante ?

Faisons le point avec Séverine, Maman de deux enfants et créatrice du blog consacré au running, SevRunn. Lumière sur les activités à privilégier pour renouer tout en douceur avec son corps.

Sport après la grossesse : quelles précautions prendre ?

Il est primordial, avant toute reprise de sport après la grossesse, d’aller au terme de votre rééducation périnéale et abdominale. Ce n’est qu’une fois totalement finalisée que vous pourrez vous consacrer à vos échappées sportives. Gardez toutefois à l’esprit qu’un accouchement reste traumatisant pour le corps et que la reprise devra s’effectuer tout en douceur.

En effet, votre poids et votre centre de gravité ont changé. L’éventuelle épisiotomie a engendré une fragilité des tissus. Le manque de sommeil pèse sur votre forme et vos muscles ont perdu en tonicité. Aussi, reprenez avec la plus grande tolérance et la plus grande bienveillance vis-à-vis de vous-même.

Quels sports favoriser ?

Pour reprendre le sport après la grossesse, essayez de privilégier les activités proches de votre domicile. Cela vous évitera de devoir vous séparer de votre bébé trop longtemps.

Ensuite, sachez que vous avez la possibilité de reprendre le sport de votre choix. Toutefois, ayez en tête qu’une période de transition sera nécessaire. Favorisez plutôt les activités telles que :

  • La marche : peu engageante sur le plan physique, vous pourrez réhabituer votre corps à bouger, à se tonifier, à s’assouplir, sans risque de traumatisme. L’avantage de cette activité est que vous pouvez y associer votre bébé !
  • La gymnastique douce : l’engagement plus marqué de ce sport vous videra la tête et vous permettra de renouer en douceur avec l’effort physique. Excellent sur le plan musculaire et tendineux, veillez toutefois à préserver vos abdos encore fragiles. Détournez-vous des crunchs (recommandation de 2002 de la Haute autorité de la santé) qui exacerbent le diastasis des grands droits, pour favoriser des exercices basés sur la respiration.
  • Le yoga : idéal pour prendre conscience des grands bouleversements subis au cours de l’accouchement, ainsi que la connexion entre le diaphragme et le périnée. Par le biais d’exercices adaptés, le yoga vous permettra également d’ouvrir la cage thoracique et ainsi d’améliorer votre posture et l’alignement de votre buste.
  • La natation : ce sport, réputé pour annihiler les effets de l’apesanteur, vous affranchira de tous risques de blessures ou traumatismes, tout en vous offrant une musculature profonde et harmonieuse. Bénéfices garantis !
  • L’aquagym : particulièrement recommandée contre les effets jambes lourdes (extrêmement pénibles en période post-partum), l’aquagym remuscle et tonifie le corps en toute sécurité. Avec le périnée verrouillé, vos cuisses, abdos et fessiers seront sollicités sereinement mais efficacement !
  • Le vélo : en cas d’épisiotomie, assurez-vous d’une parfaite cicatrisation. Hormis cette précaution, sachez que le vélo favorise la sollicitation musculaire en douceur, tout en optimisant le système cardio-vasculaire.

Bénéfices et précautions

Réputés sans impact, ces sports sauront préserver vos tendons et articulations, en vous offrant un renforcement musculaire doux et harmonieux. Bien entendu, vous aurez tout le loisir d’intensifier vos séances avec le temps, afin d’aller sur le terrain du cardio, propice à la perte de poids.

Mes bons gestes

Une fois que vous aurez opté pour votre activité préférée, je vous recommande les grands classiques à garder à l’esprit :

  • On échauffe tous les groupes musculaires pour éviter les blessures.
  • On s’hydrate avant, pendant et après la séance.
  • On s’étire pour soulager le muscle.

Vos premiers entraînements seront légers, courts, sans objectifs irréalistes. Le temps fera son office et vous retrouverez peu à peu vos réflexes, votre endurance et votre musculature.

Sport après grossesse : sur quels sports me montrer vigilante ?

Vous pouvez effectivement renouer assez rapidement avec certains sports comme la course à pied, une fois que votre périnée est stabilisé. Je n’en dirais pas autant des sports à forts impacts. Ainsi, la corde à sauter, les sports de combats, ou encore le step ne devront pas être votre priorité.

D’une part, vous manquez de densité musculaire et de laxité ligamentaire. Il est donc dangereux de soumettre votre corps à une telle violence. Ensuite, il ne faut pas négliger le fait que la grossesse, et notamment l’accouchement, ont altéré l’intégrité de vos organes. Il est donc inutile de les exposer à des chocs violents susceptibles de les fragiliser davantage.

Vous l’aurez compris, après la naissance de votre bébé, un large spectre de possibilités s’offre à vous en matière de sport. L’arrivée de votre enfant ne vous conduira pas à basculer dans une criante oisiveté sportive, je peux vous l’assurer ! Alors faites-vous plaisir !

Et vous ? Quel sport avez-vous repris après l’accouchement ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus