Post accouchement : tout ce que vous auriez aimé que vos copines vous disent

par Hello Tribu
1275 vues
douleurs post accouchement

Ça y est, bébé est enfin dans vos bras… Toutes les félicitations de la Tribu !
Mais, même si vous êtes actuellement sur un petit nuage, il se peut que vous soyez surprise par l’après grossesse. Surtout si vous n’y êtes pas bien préparée. Douleurs, saignements, contractions utérines, fatigue après accouchement, fuites urinaires… ce qu’il faut savoir sur le post accouchement pour que cela n’empiète pas votre joie d’être maman !

Les douleurs post accouchement

Accouchement par voix basse, césarienne, premier ou deuxième bébé… Peu importe la façon dont vous avez accouché, vous risquez de connaître votre lot de douleurs post-accouchement ! Mais rassurez-vous, elles ne durent qu’un temps !

Les douleurs suite à une épisiotomie

En cas d’épisiotomie (petite incision du périnée, zone située entre le vagin et l’anus, parfois nécessaire pour faciliter la sortie de bébé) ou de déchirure, vous pouvez ressentir une hypersensibilité de la zone entraînant des douleurs plus ou moins intenses, notamment en position assise ou lors de la marche. Des soins sont nécessaires, la sage-femme vous expliquera les bons gestes à avoir notamment lors de la toilette. L’homéopathie peut également aider à la cicatrisation.

Le coin des copines

Comment favoriser la cicatrisation après une épisiotomie ?

J’ai dû avoir une « épisio » pour la naissance de mon fils. A la maternité, on m’a conseillé de faire pipi… sous la douche ! Et de sécher avec une gaze stérile après la toilette. Le froid aussi a bien aidé à atténuer les douleurs : j’ai utilisé une serviette hygiénique passée au congélateur.

Autre astuce d’une copine : une goutte de teinture mère de calendula (que ma copine m’avait apportée car pour le coup ce n’était pas dans la liste de la valise de maternité  😊) dans une bouteille d’eau tiède pour la toilette pour favoriser la cicatrisation. J’avais aussi pris de l’homéopathie, conseillé par mon médecin.

Flore, maman de Gabin 5 mois

Les douleurs suite à une césarienne

Si vous avez eu une césarienne, vous ressentirez des douleurs dues à la cicatrice, plus ou moins fortes, et dont la durée varie de quelques jours, à 1 mois, en fonction de chaque femme. Durant votre séjour à la maternité, une sage-femme s’occupera de votre cicatrice : surveillance et nettoyage quotidien !
2 à 3 jours après l’intervention le pansement pourra être retiré. On vous conseille de vous lever assez vite après l’opération.

La Tribu vous conseille...

Je prends soin de ma cicatrice après une césarienne

  • Au quotidien : nettoyez quotidiennement la plaie à l’aide d’un savon neutre, sans parfum, ni odeur, laissez sécher à l’air libre. Retirez toute trace d’humidité, tamponnez la zone à l’aide d’une serviette propre.
  • Utilisez des sous-vêtements en coton, privilégiez des culottes taille très basse ou taille haute (pour la cicatrice de la césarienne).
  • Une fois que la cicatrice est fermée, massez-la quotidiennement.
  • Évitez de l’exposer au soleil les 6 premiers mois.

Les saignements après accouchement : les lochies

Saigner après l’accouchement est normal (même en cas de césarienne). Cet écoulement de sang porte un nom bien spécifique : les lochies ou hémorragies postnatales.
Pouvant durer jusqu’à 8 semaines, ils participent à l’évacuation des « résidus » post-accouchement. Les premiers jours, ils seront semblables à des règles abondantes. Puis, au fil du temps, ils s’éclairciront pour devenir moins denses.

Naturellement, s’ils provoquent douleurs et fièvres, il faudra consulter un professionnel de santé.

Mes bons gestes

Parée face aux lochies

  • J’achète des serviettes hygiéniques spéciales post-accouchement disponibles en pharmacie et supermarché.
  • J’évite les tampons qui pourraient être responsables d’infections.
  • Je change régulièrement de protections (toutes les heures).
  • J’utilise un savon neutre et sans parfum.

Les contractions utérines : les tranchées
Quand il n’y en a plus, il y en a encore !

Alors que vous pensiez en avoir fini avec ces douleurs-là, voilà que vous ressentez des sensations de contractions utérines ? C’est tout à fait normal !

Ces contractions, appelées « tranchées », peuvent durer une dizaine de jours. Elles participent à la réduction de la taille de l’utérus et vous évitent de perdre trop de sang en « refermant » les vaisseaux qui avaient pour rôle d’irriguer le placenta.

Fuites urinaires

L’étirement des muscles pendant l’accouchement ou les blessures occasionnées par la naissance peuvent entraîner des fuites urinaires notamment quand la maman tousse ou rie. En attendant votre rééducation du périnée qui sera nécessaire, vous pouvez porter des serviettes hygiéniques.

Je n'oublie pas !

De faire ma rééducation post natale 6 à 8 semaines après mon accouchement…

… pour remuscler mon périnée (on parle de rééducation du périnée ou périnéale), et dans certains cas, mes abdominaux (rééducation abdominale) !

Constipation & hémorroïdes

Après l’accouchement, il faut plusieurs mois pour que le tube digestif reprenne sa taille initiale. Vous risquez donc de connaître des épisodes de constipation, parfois accentués par l’épisiotomie, certaines femmes ayant peur de rompre les points de suture. N’hésitez pas à adapter votre alimentation en fonction notamment en privilégiant les fibres et en buvant beaucoup d’eau.

La constipation peut entraîner des hémorroïdes. Si elles durent plus de 10 jours, parlez-en à votre médecin.

Le retour de couches
Quand vais-je avoir de nouveau mes règles ?

Les règles reviennent généralement entre à 1 à 2 mois après l’accouchement et jusqu’à 5-6 mois pour les femmes qui allaitent.

Vous ne retrouverez pas des règles classiques immédiatement. Celles-ci seront plus longues et abondantes et vous risquez d’avoir un cycle irrégulier au début.

J'y pense !

Même si vos règles ne sont pas encore revenues, cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas tomber de nouveau enceinte ! Aussi, pensez à vous protéger dès la reprise des rapports sexuels si vous ne souhaitez pas immédiatement vous relancer dans l’aventure grossesse…

Baby-blues et dépression post-partum

Bien que vous veniez de vivre le plus bel événement de votre vie, il est possible que vous ressentiez (et papa aussi !) un passage à vide quelques jours après l’accouchement, appelé « baby blues ». Surtout, ne restez pas seule avec votre mal-être et entourez-vous de personnes qui vous font du bien. Généralement les symptômes n’excèdent pas les 15 jours. En cas contraire, rapprochez-vous d’un professionnel de santé.

La dépression post-partum, quant à elle, peut survenir à n’importe quel moment l’année suivant l’accouchement. Succession de changements, stress, impression de ne pas être à la hauteur… nombreux sont les facteurs pouvant la déclencher. Encore une fois, faites-vous aider de vos proches et de professionnels.

Et vous, avez-vous des conseils à donner pour lutter contre les douleurs post-accouchement ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus