Sexualité pendant la grossesse, et si on en parlait ?

par Sandra Saporito
2265 vues
Sexualité pendant la grossesse

La grossesse : une randonnée hormonale ! Le corps change, le désir est exacerbé ou au contraire blocage total. Qui n’est pas déboussolé pendant la grossesse ? Quels sont les impacts sur votre la sexualité pendant la grossesse ? Peut-on avoir des rapports sexuels enceinte ? Quels sont les risques pour le bébé ? Y a-t-il d’autres façons de faire l’amour ? Comment profiter au mieux de cette période pour le couple ? La tribu vous révèle ses astuces et conseils et vous accompagne trimestre après trimestre.

Les rapports sexuels pendant la grossesse : quels risques pour le bébé ?

Être enceinte n’est pas synonyme d’abstinence, bien au contraire. C’est justement une période qui peut être propice à la découverte d’autres plaisirs et ressentis.

Retirons déjà les premières inquiétudes qui reviennent souvent :

Si je fais l’amour en étant enceinte…
ça fera peut-être du mal à mon bébé.
ça peut provoquer une fausse couche.
ça peut provoquer un accouchement prématuré .

Soyez rassuré, ce n’est pas le cas. Les rapports sexuels n’augmentent pas les risques de fausse couche ni d’accouchement prématuré. L’utérus et les membranes amniotiques protègent le bébé. Il est donc impossible anatomiquement parlant de le blesser. De plus, le pénis ne peut fissurer la poche des eaux. L’orgasme peut provoquer des contractions de l’utérus mais n’aura pas de risque d’accouchement prématuré ou de fausse couche dans le cas d’une grossesse qui se passe bien.

Seul un réel avis médical peut argumenter une abstinence prolongée du rapport sexuel mais celui-ci reste plutôt rare.

La Tribu vous conseille...

Il est préférable de stopper un rapport sexuel s’il provoque un inconfort ou une douleur et de consulter votre gynécologue ou médecin si vous avez des inquiétudes.

Sexualité pendant la grossesse : découvrir ensemble de nouveaux plaisirs

Pendant cette période de chamboulement, la libido peut changer. Elle peut en effet être très haute ou très basse, il n’y a pas de norme sur cette question et chaque femme est invitée à s’écouter. Le but étant simplement que le couple puisse vivre sa sexualité comme il le ressent.

Explorer d’autres zones dès le premier trimestre de grossesse

Bien souvent, la femme est moins active pendant le premier trimestre sous l’influence des hormones, des nausées, de la fatigue, peut-être de la sècheresse vaginale et autres maux inconfortables ne favorisant pas le désir. Par exemple, les seins deviennent plus sensibles et si pour certaines femmes cela peut-être agréable pour d’autres en revanche il sera préférable d’explorer d’autres zones à la place. Communiquez !

Au deuxième trimestre, quand le désir s’envole

Pendant le deuxième trimestre, les craintes principales sont passées ainsi que la période d’adaptation. Certaines femmes ne subissent plus les maux du premier trimestre, ceci laissant plus de place au désir et à l’épanouissement. L’augmentation de l’afflux sanguin dans la région pelvienne, le vagin plus humide et l’augmentation du volume progressif de l’utérus peuvent rendre les zones génitales très sensibles et donc augmenter le désir sexuel.

Si la sensibilité est telle qu’elle provoque un inconfort, il est préférable là encore d’explorer d’autres pratiques. Soyez créatifs et curieux et parlez-en entre vous !

Au troisième trimestre, on s’adapte

Au troisième trimestre, d’un point de vue technique les rapports sexuels sont toujours possibles et ce jusqu’au terme. Cependant ici le challenge sera d’adapter des positions confortables et certaines deviennent à proscrire comme par exemple celles sur le ventre, sur le dos ou contre une table. Encore une fois, communiquez !

Bon à savoir !

En fin de grossesse, après le 7e mois, il est déconseillé aux femmes enceintes de se coucher sur le dos et sur le côté droit : risquant de comprimer la veine cave inférieure.

Quelles positions privilégier pour les rapports sexuels pendant la grossesse ?

Il est certain que vous ne ferez pas l’amour de la même façon au premier trimestre qu’au troisième. C’est là que la tribu vous conseille…

Les positions pour une grossesse qui se déroule normalement :

Il est préférable de privilégier les positions les moins fatigantes pour la future maman et dans l’idéal d’éviter de comprimer la veine cave une fois le dernier trimestre entamé afin de penser à l’oxygénation du bébé et la vôtre.

  • La petite cuillère (allongée sur le côté gauche), la meilleure pour le dernier trimestre.
  • La levrette, qui libère le ventre et est peu fatigante.
  • La cavalière, la femme au-dessus, qui libère le ventre. Peu devenir fatigante lors du dernier trimestre.
  • La cavalière inversée, mêmes avantages que la précédente, peu également devenir fatigante.
  • Le face à face, la femme sur le dos et l’homme tenant les jambes de celle-ci, position conseillée surtout pendant les deux premiers trimestres car ensuite peut comprimer la veine cave. Si vous sentez un inconfort, passez sur le côté gauche.
  • L’équerre, la femme sur le dos, l’homme pénétrant allongé sur le côté. De même que précédemment, conseillée surtout sur les deux premiers trimestres, ensuite si vous ressentez un inconfort, passez sur le côté.
  • La chaise, le ventre n’est pas comprimé, peut être fatigante, adaptez en fonction de vos ressentis.
  • 🙁 Les positions à proscrire sont celles sur le ventre et contre une table. Sur le dos également pendant le dernier trimestre pour laisser libre la veine cave.

Est-il possible de pratiquer la sodomie enceinte ?

Pendant la grossesse, la libido parfois exacerbée, la zone périnéale détendue y compris la zone anale, sont des raisons qui peuvent mener à une envie et un plaisir à la sodomie chez la femme alors qu’elle ne l’envisageait pas forcément avant.

Bon à savoir !

Ne jamais passer d’une pénétration anale à une pénétration vaginale pendant le même rapport ! Des inflammations et infections peuvent se développer à cause des germes présents dans les intestins ce qui n’est jamais agréable.

Du côté du futur papa, les changements on en parle aussi ?

Il ne faut pas négliger l’impact que la grossesse peut avoir sur la sexualité des hommes. En effet, pour certains la vue de leur femme avec un ventre rond et une poitrine plus généreuse peut augmenter leur libido.  Pour d’autres, voir leur femme devenir une future mère peut prendre un sens si sacré qu’ils ont comme un blocage sexuel ne parvenant plus à considérer leur femme comme une amante.

Ces variations peuvent dépendre des fantasmes habituels de chaque homme, d’où la diversité des réactions.

Dans les deux cas, il est important de communiquer sur ce que vous ressentez et d’être à l’écoute du ressenti de votre partenaire. Ainsi vous pourrez vous poser les bonnes questions et savoir où et comment trouver les réponses à celles-ci.
Tous les conseils de la Tribu pour devenir papa durant ces 9 mois de grossesse

N’hésitez pas à partager vos questions et vos doutes à un professionnel qui saura vous écouter, vous rassurer et vous aiguiller dans cette aventure.

Je retiens !

Sexualité pendant la grossesse, les 6 choses à retenir :

  • Les rapports sexuels n’augmentent pas le risque de fausse couche ni d’accouchement prématuré.
  • La libido peut augmenter ou diminuer, aussi bien pour la femme que pour l’homme.
  • Adaptez vos rapports sexuels en fonction de vos ressentis.
  • Pas de pénétration vaginale directement après une pénétration anale.
  • Les papas ne peuvent en aucun cas blesser le bébé pendant un rapport sexuel.
  • Communiquez, aussi bien entre vous qu’avec des professionnels.

ET VOUS ? Comment se sont déroulés vos rapports sexuels durant la grossesse ?
Quels changements avez-vous notés ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus