Mon enfant mord, c’est grave docteur ?

par Hello Tribu
970 vues
enfant mord

Demande d’attention, prémices de communication, geste d’opposition… lorsque bébé prend des allures de vampire, difficile de savoir ce qui lui passe par la tête. Les causes varient en fonction de l’âge, mais rassurez-vous… la phase mordillage ne sera pas éternelle ! Et si tous les enfants ne mordent pas, c’est une phase normale de développement du bébé, avant l’apprentissage de la parole.
Voici toutes nos pistes pour comprendre l’enfant qui mord. 

Avant 1 an, bébé croque la vie à pleines dents…

L’expression prend tout son sens chez les nouveau-nés. Une table, un stylo, un doigt qui traîne… tout y passe ! Bébé découvre le monde et cette période d’exploration passe inévitablement par la case bouche. N’y voyez donc pas là signe d’agressivité, mais plutôt de curiosité débordante. Une étape de développement tout à fait normale.

Après 1 an, je mords donc je suis !

Passé 1 an, les petits coups de dents revêtent bien des significations. Voici de quoi comprendre un enfant qui mord…

  • Le mordeur au grand cœur

A défaut de pouvoir vous dire « je t’aime », bébé vous fait passer le message par les crocs. Une déclaration, pour le moins originale, mais qui en dit long !

  • Le mordeur bagarreur

Un regard de travers, un jouet cassé, un babillage plus haut que l’autre… c’en est trop ! En l’absence de parole, seule solution trouvée par bébé pour régler le conflit : un coup de dent bien placé. La montée en pression ne durera pas longtemps et, très vite, les deux ennemis deviendront camarades de nouveau.

  • Le mordeur en manque d’attention

Ce n’est définitivement pas avec un sourire que vous le remarquerez dans la foule, à la crèche ou chez des amis. Et ça, bébé l’a bien compris. Par cet acte, il cherche à vous faire réagir… et ça marche !

  • Le mordeur boudeur

Typique des enfants qui n’ont pas l’habitude d’être en groupe : l’attente, le partage des jouets… autant de frustrations possibles auxquelles bébé ne trouve pas meilleure solution que la morsure.
Une fois la période d’adaptation passée et l’apprentissage de la parole commencé, tout ça ne sera plus qu’un lointain souvenir.

Au secours !

Le mordeur mordu : mon enfant a été mordu, help !

Rassurez-vous, peu de chance que les dents du mordeur soient aiguisées comme celles du pitbull du voisin. Les pleurs qui s’en suivent correspondent davantage à de la surprise, voire du mécontentement, qu’à une véritable douleur. Il est cependant important de lui expliquer les circonstances, ne serait-ce que pour éviter le « œil pour œil… dent pour dent ! »

Mon enfant mord : comment réagir ?

Si votre enfant mord, il faudra lui expliquer plus ou moins fermement (selon son âge et son degré d’intentionnalité) qu’il ne faut pas mordre. En revanche, rien ne sert de crier ou de dramatiser : il apprendra petit à petit à s’exprimer autrement.

Si le problème venait cependant à persister ou s’intensifier, vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel de santé ou de petite enfance pour comprendre les raisons de ce comportement.

Et vous ? Avez-vous déjà été confronté à cette situation ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus