Devenir père : cap vers une grande aventure !

par Hello Tribu
386 vues
Devenir papa : impacts psychologiques

Devenir père est l’une des plus belles et des plus grandes aventures qu’un homme puisse vivre ! Être père, c’est toute une histoire de désir, d’amour, d’attente, d’envies… mais aussi un nouveau statut à adopter qui peut être riche en bouleversements. La paternité peut vous reconnecter à vos propres racines, à votre propre relation avec votre père.

Hello Tribu décortique les impacts de ce nouveau statut de papa !

Devenir père : quels impacts psychologiques ?

Puisque devenir père n’a rien de banal, le chamboulement émotionnel provoqué n’en est pas moindre… Et même si vous êtes extrêmement heureux, cela peut provoquer des émotions parfois contradictoires.

Jalousie et rivalité

Certains papas peuvent avoir la désagréable sensation d’être remplacé par le bébé tant il est omniprésent dans le corps et l’esprit de la maman pendant la grossesse. N’hésitez pas à en parler à la maman et à vous réserver des moments à 2 (sorties, week-end en amoureux) : n’oubliez pas que vous êtes un couple avant tout !

Solitude et abandon

Il peut être difficile d’accepter de ne plus être l’unique «objet d’amour» de votre compagne. Certains papas peuvent se replier sur eux-mêmes, le passage de «vie de couple» à future «vie de famille» étant trop brutal. Si vous appréhendez la nouvelle vie qui vous attend, n’hésitez pas à en parler à vos proches ou à un professionnel.

Souvenirs enfouis

Pour certains, l’annonce de la grossesse fait remonter des souvenirs liés à l’enfance et à son rapport à ses propres parents : comparaison à son père, intimité avec sa mère… Souvenirs heureux ou malheureux, ils peuvent être déstabilisants.

Pas de panique ! Ces situations restent «particulières» et propres à tout un chacun. Aussi, gardez-bien à l’esprit qu’il n’est pas bon d’emmagasiner un tel surplus d’émotions. Confiez-vous à vos proches et surtout à la maman ! Vous formez une véritable équipe maintenant. Et, au besoin, rapprochez-vous de professionnels de santé qui sauront vous épauler.

Bon à savoir !

Il existe dans certaines maternités des «groupes de pères» où sont abordées toutes ces situations sans le moindre jugement. Renseignez-vous auprès des établissements de votre ville.

La grossesse au masculin : le cas de la couvade

Parfois, le futur papa peut vivre la grossesse d’une drôle de manière. Il peut prendre du poids, avoir des nausées… tout comme la future maman ! On parle alors de couvade. On estime qu’environ 20% des futurs papas seraient touchés par ces symptômes. Rien d’alarmant tout de même : l’organisme du papa réagit simplement à l’annonce de l’arrivée du bébé.

Comment remédier à ce phénomène ? Tout simplement en se confrontant avec la réalité ! Pour agir en profondeur, il est conseillé de commencer à prendre à cœur son rôle de papa en s’impliquant dans la grossesse. Gérer de l’administratif pour la maternité, s’investir dans la recherche d’une crèche ou d’une nounou et suivre les cours de préparation à l’accouchement, comme par exemple l’haptonomie prénatale, vont permettre de se sentir impliqué d’une autre manière.

Enfin, mieux vaut adopter une hygiène de vie saine en limitant les aliments trop sucrés et trop gras et le grignotage. De la même manière, le futur papa devrait poursuivre une activité physique régulière.

Si la situation ne se calme pas, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Quand ma copine est tombée enceinte, c’était du grand n’importe quoi. J’ai pris 4 kilos au premier trimestre ! Je me levais la nuit pour manger des chips et du guacamole et j’avais souvent mal en bas du dos. J’en ai parlé avec elle, je me sentais tellement honteux ! Après en avoir discuté, je me suis repris en main et comme par miracle, tout est très vite rentré dans l’ordre

Éric
Le saviez-vous ?

La couvade : une histoire de rites

Dans de nombreuses peuplades traditionnelles à travers  le monde, le passage du statut de jeune homme à celui de père est marqué par un rituel de couvade. Par exemple, dans de nombreuses tribus amérindiennes, l’homme s’étendait et imitait les douleurs de la femme lors de l’accouchement. En Amazonie, le nouveau père doit se reposer et suivre un régime alimentaire spécifique à la naissance de son enfant.

Devenir père : quand ils se sont sentis prêts

Vous n’arrivez pas à vous projeter ou à vous «sentir» père ? Ne vous inquiétez pas, cela peut venir à tout moment !

C’est à la 1ère   échographie que tout a pris son sens. Une première «rencontre» avec bébé concrétisant pour de bon la grossesse… Émotion garantie ! C’était juste fou pour moi de le voir à l’écran, je n’arrivais pas à y croire. Et quand j’ai entendu son cœur battre… j’ai failli tomber à la renverse !

Alexis, jeune papa de 26 ans

 

Durant toute la grossesse de ma femme j’avais vraiment du mal à réaliser. Les mois avaient beau défiler, au fond de moi, j’avais toujours l’impression que tout ça n’était pas réel. Je me suis vraiment senti père pour la première fois quand j’ai donné son 1er bain à mon fils à la maternité. J’ai compris qu’il avait besoin de moi, comme moi j’avais désormais besoin de lui plus que tout au monde.

Julien, lui, papa de 40 ans se souvient…
Bon à savoir !

La reconnaissance anticipée

Un autre bon moyen d’activer votre «mode père» passe par la reconnaissance de l’enfant ! Si vous et votre compagne n’êtes pas mariés, vous pouvez faire une «reconnaissance anticipée» avant même que bébé soit né, et ce, dans n’importe quelle mairie !
Rendez-vous sur Service-Public.fr pour plus de renseignements.

Trouver sa place de père

Les pères d’aujourd’hui sont beaucoup plus impliqués dans le quotidien de leurs enfants, et c’est tant mieux ! Le papa change les couches, donne le biberon, console, câline… Il passe du temps avec son bébé, et bien souvent il aime ça ! Papa poule, papa joueur ou papa autoritaire, il est important de trouver son rôle de père au sein de la famille et qu’il s’accorde avec la maman pour avoir la place qu’il mérite.

Je n’ai jamais senti que j’avais un instinct paternel, j’ai eu envie assez tard d’avoir des enfants. Pourtant, dès la naissance de notre fille, je me suis découvert des ressources insoupçonnées ! J’ai passé des heures à la bercer lorsqu’elle pleurait la nuit. J’ai même apprécié ces instants en tête à tête avec elle alors que j’étais totalement fatigué. Mais parfois j’ai mes limites, je n’ai pas aimé la porter dans un porte-bébé par exemple, ça me faisait une drôle d’impression, j’ai toujours préféré la poussette…

François

ET VOUS ? QUEL PÈRE SEREZ-VOUS ?

Difficile de le savoir avant la naissance de bébé… Et c’est surtout votre enfant qui vous fera devenir père car on ne naît pas père, on le devient. On vous souhaite une merveilleuse rencontre avec votre enfant !

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus

Mascotte Hello Tribu

L’appli mobile Hello Tribu est disponible sur les stores ! Téléchargez-la gratuitement :

Disponible sur Play Store

Disponible sur App store