La réflexologie plantaire pour mon bébé ?

par Caroline Alvarez
360 vues
Réflexologie plantaire bébé

Mal aux gencives, ventre tout dur, nuits agitées, le fameux R.G.O. (Reflux Gastro-Oeusophagien)… Et si on essayait une méthode simple et sans chimie pour remettre de l’ordre dans tout ça ?
La réflexologie plantaire est efficace pour répondre aux «maux normaux» de bébé. On peut la pratiquer à la maison sans risque, car les pressions du pouce sur le pied envoient uniquement au corps un signal de retour à la normale. Découvrez tous les conseils pratiques…

La réflexologie plantaire qu’est-ce que c’est ?

Cette technique manuelle fait ses preuves depuis des millénaires. Les plus lointaines traces écrites datent de l’Egypte ancienne. Elle repose sur le fait que tous les organes se projettent sur et sous le pied, et qu’en manipulant la zone de projection, dite zone réflexe, on atteint l’organe. Le corps s’inscrit également dans la main, l’œil, l’oreille, le visage. Est-ce parce que la peau et les nerfs qui dirigent chaque fonction du corps sont issus d’un même tissu fœtal que cette intrication reste forte ?

Comment ça marche ?

En stimulant par pression rythmée du pouce une zone reflexe, une information est transmise à l’organe correspondant pour qu’il retrouve un bon fonctionnement. Ainsi, le corps n’est jamais ni contrarié ni forcé.

Inversement, on peut savoir si un organe est congestionné ou affaibli en prêtant attention à sa zone réflexe. Elle sera alors dure et gonflée, ou toute molle, ou bien encore on pourra sentir comme de petits gravillons qui bougent sous la pression du pouce.

Ce qui compte en réflexologie, c’est moins la précision avec laquelle on localise une zone, que le type de pression exercée, la durée d’une stimulation et la fréquence des séances.

La réflexologie plantaire adaptée à mon bébé

Pendant la première année de bébé, son corps prend ses marques pas à pas. Les mouvements de l’intestin ne sont pas stabilisés, le transit est tour à tour ralenti ou accéléré. Son microbiote découvre au fur et à mesure de nouveaux aliments. Le sommeil, régi par le système hormonal, se met en place plus ou moins rapidement. Quant au système immunitaire, il ne sera mature qu’à ses sept ans !

Mais surtout, il grandit très vite, son métabolisme est rapide et ses réactions sont vives.

La réflexologie plantaire sera d’autant plus efficace pour bébé, que son corps répond vite et bien. Elle facilitera tous ces chamboulements et atténuera les douleurs qui vont souvent avec. Cela nous évitera également de masser directement les parties douloureuses ou inaccessibles de son corps.

Et ce sera l’occasion également d’un moment précieux de détente en «tête à tête» pour aborder une sieste paisiblement !

Bon à savoir !

Pour distinguer les désagréments normaux de son développement et les situations pathologiques, l’œil d’un médecin ou d’un pédiatre est recommandé. Mais accompagner un traitement est possible, pour aider par exemple au rétablissement de l’intestin après une antibiothérapie, une gastro-entérite…
En savoir plus sur comment prévenir les infections et éviter les maladies lorsque bébé est souvent malade

Comment m’y prendre pour pratiquer la réflexologie plantaire avec mon bébé ?

Mon pouce est énorme pour ce petit peton !?
Pas d’inquiétude, si on «déborde» sur une zone qui n’a pas besoin d’être stimulée, la réflexologie envoie un message de retour à la normale, donc sur un organe qui va bien cela ne change rien !

L’important pour ces petits loups pleins de vitalité, c’est de ne pas trop s’attarder sur une zone, mieux vaut recommencer le lendemain pour envoyer un message supplémentaire.

On suit le principe : « On ne crie pas, on répète !»

  • De trois mois à deux ans, des séances de trois minutes suffisent pour les deux pieds.
  • De deux à cinq ans, la séance peut durer cinq ou six minutes.

Quant à la fréquence des séances, elle est conditionnée par les changements d’état de bébé, durant les heures et le jour d’après. Au maximum, on commencera par une séance par jour pendant quatre jours. Puis deux fois par semaine, pendant deux semaines. Ensuite, on fait une pause une dizaine de jours pour reprendre si besoin un cycle de deux fois, deux séances par semaine.

Memo

En pratique…

En première instance, ne vous fiez pas aux schémas, ils sont souvent mal faits, voire inexacts.

On commence par une séance avec un réflexologue professionnel qui vous montrera les bons gestes, la bonne pression à exercer et vous aidera à situer les zones à stimuler sur le pied même de bébé. Rien ne vaut un cours pratique !

De retour à la maison, la séance peut prendre la forme d’un temps calme, de massage du corps et des pieds, avec un peu d’huile végétale au cours duquel on appuiera sur les zones nécessaires !
Idéale avant une sieste pour rester attentif aux changements durant fin de la journée. Rassurez-vous, l’état de détente se fera sentir aussi le soir au coucher après quelques séances !

Ventre vide ou ventre plein ?
Je dirais peu importe, tant que les zones du tube digestif sont manipulées dans le sens de circulation des aliments. Mais, entre nous, je doute qu’un petit puisse se détendre le ventre vide !

Allez c’est à vous maintenant, à la santé de nos petits trésors !

ET VOUS ? Avez-vous déjà pratiqué des séances de réflexologie plantaire avec votre bébé ?

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus