Les modifications physiologiques pendant la grossesse

par Christine Leron
822 vues

La grossesse est un état physiologique et non une pathologie. Cela veut dire qu’il s’agit d’un processus normal du fonctionnement de l’organisme. Pour autant, même s’il s’agit d’un état naturel, la grossesse engendre des modifications du corps de la maman qu’il est important de connaître pour mieux les vivre et les accepter. Outre la prise de poids, explorons ensemble, ce qu’il se passe.

Modifications physiologiques pendant la grossesse : les humeurs du tube digestif

Quand on parle de modifications physiologiques pendant la grossesse, on parle également de la digestion de la future maman. En effet, elle est souvent ponctuée de nausées, voire de vomissements, de constipation et de brûlures œsophagiennes. Mais, bonne nouvelle ! Malgré ces désagréments, les nutriments des aliments sont très bien acheminés vers les cellules du corps pour une santé optimale de maman et de bébé.

Ce sont les hormones qui sont principalement mises en cause dans les cas de nausées. Leur augmentation dans le sang vient contrarier le cerveau qui en retour va provoquer une sensation d’écœurement. L’explosion hormonale vient aussi surcharger le foie qui, ne sachant plus où donner de la tête pour s’en débarrasser, vous donne la nausée.

Que faire en cas de nausées et de vomissements :

  • Évitez de vous lever à jeun, c’est le moment de vous faire dorloter avec un petit-déjeuner au lit !
  • Fractionnez vos repas.
  • Pensez à vous hydrater tout au long de la journée avec de l’eau plate.

Que faire en cas de nausées sans vomissement :

  • Votre meilleur allié sera le magnésium.

Pendant la grossesse, la paroi intestinale se distant. Cela entraîne une diminution du tonus musculaire et donc un ralentissement du transit. Attention car la constipation peut favoriser la prolifération bactérienne et des crises hémorroïdaires.

Que faire en cas de constipation :

  • Hydratez-vous tout au long de la journée avec de l’eau plate.
  • Mangez des fibres en veillant à avoir un apport équilibré entre les légumes, les fruits, les céréales semi-complètes et les légumineuses pour faciliter une bonne tolérance digestive.
  • Restez en mouvement (marche ou natation par exemple).

Pour en savoir plus, retrouvez les techniques naturelles pour prendre soin de vos vous

J'y pense !

Astuce Tisane :

  • Gingembre citron pour aider le fonctionnement du foie.
  • Fleurs de mauve pour accompagner le transit.

Quant aux brûlures d’estomac, elles sont dues à l’augmentation du volume de l’utérus. Celui-ci vient faire pression dans la zone abdominale et cette pression relâche le cardia de l’estomac, laissant remonter des sensations désagréables.

Que faire en cas de brûlures d’estomac :

  • Dormez en position semi assise.
  • Mangez en petites quantités et plus souvent.
  • Mastiquez.
  • Buvez entre les repas et non pendant.

Le sang en mouvement

Notre corps contient en moyenne 5 litres de sang. Pendant la grossesse, d’autres modifications physiologiques sont moins visibles.  La plupart des organes travaillant intensément, ils ont besoin de carburant. C’est pourquoi la masse sanguine de la future maman va progressivement augmenter tout au long de sa grossesse pour atteindre environ 1 litre de plus.

Le sang transporte les nutriments du tube digestif jusqu’aux cellules du corps. Le calcium et le fer seront particulièrement sollicités.
Le calcium va servir à la minéralisation du squelette de bébé. Il sera mis en réserve dès la 20ème semaine de grossesse jusqu’au 3ème trimestre où bébé va l’utiliser massivement.

Le saviez-vous ?

Les aliments riches en calcium :

  • Chou, brocoli, chou kalé +++
  • Figues fraîches et sèches
  • Purée de sésame
  • Sardines avec les arêtes
  • Amandes
  • Thym sec
  • Épinards crus
  • Produits laitiers

Le fer est un minéral important car il est nécessaire à la fabrication de l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans tout le corps. Tout au long de la gestation, bébé va utiliser le fer pour se développer et avoir un placenta solide. Il en aura aussi besoin à sa naissance.

Pour autant, ne vous supplémentez pas à l’aveugle et suivez les conseils de votre médecin.

Memo

Pour optimiser l’absorption du fer dans l’organisme :

Associer au cours d’un même repas des aliments riches en fer héminique (animales) et non héminiques (végétales).
Exemple : petit salé aux lentilles.

Il y a une augmentation du débit sanguin pulmonaire et une augmentation de la captation de l’oxygène par minute pour répondre aux besoins du bébé et du placenta. Ceci expliquerait les sensations d’essoufflement que décrivent souvent les futures mamans.

Modifications physiologiques pendant la grossesse : les états d’âme du cerveau

Là encore, la faute aux hormones qui viennent perturber le système nerveux. Le cerveau limbique, en charge (entre autres chose) de la gestion de nos émotions rendra la future maman facilement impressionnable et davantage émotive pendant sa grossesse. Quant au cerveau reptilien, il modifiera le goût et l’odorat. Il provoquera l’attirance ou le dégoût pour certains aliments.

Bon à savoir !

Astuce émotions :

C’est le moment de tester les fleurs de Bach, sans alcool.

L’équilibre postural

L’équilibre est modifié avec le déplacement du centre de gravité surtout au 3ème trimestre. Nos amies les hormones augmentent le relâchement ligamentaire ce qui favorise une hyperlaxité de certaines articulations notamment la symphyse pubienne et les vertèbres.

Quelles peuvent être les conséquences ?

  • Marche déstabilisée.
  • Crampes des membres inférieurs.
  • Mal de dos.
  • Douleurs sciatiques.

Les changements du corps pendant la grossesse : les variations de la peau

Toutes ces modifications du corps pendant la grossesse engendrent des changements hormonales qui auront un impact sur la peau et les cheveux.
La plupart des femmes auront des signes d’hyperpigmentation et certaines parfois ce qu’on appelle le masque de grossesse. Il s’atténue en 6 à 18 mois après l’accouchement et disparaît totalement dans 70 % des cas.

Que faire pour atténuer les modifications physiologiques, liées à la grossesse, sur la peau et les cheveux ?

  • Évitez l’exposition solaire.
  • Évitez les parfums.

Les vergetures sont causées par le cortisol, une autre hormone produite elle par les glandes surrénales. Le cortisol diminue la production de collagène. Or c’est grâce au collagène que la peau reste souple. Sous l’effet d’une distension rapide, les fibres de la peau qui ont perdu en élasticité vont se craqueler. Voilà pourquoi des stries cutanées apparaissent lorsque le ventre s’arrondit.

Pour vous aider !

Astuce anti-vergetures :

Appliquez quotidiennement sur les zones sensibles de l’huile végétale de rose musquée.
Retrouvez tous les conseils pour prendre soin de votre peau pendant votre grossesse

Les cheveux poussent durant la grossesse. Les mois suivant l’accouchement, ils vont commencer à chuter puis la récupération sera quasi-complète 1 à 2 ans après.

Pour toute complémentation en phytologie et micro-nutrition, adressez-vous à votre professionnel de santé.

ET VOUS ? Quelles sont vos astuces pour atténuer les changements de votre corps pendant la grossesse ? 

Partagez vos témoignages et expériences dans les commentaires de l’article !

Vous devriez aimer aussi…

1 commentaire

Les modifications physiologiques pendant la grossesse - Pour HELLO TRIBU - Christine Léron Naturopathe 3 février 2020 - 12 h 00 min

[…] Les modifications physiologiques pendant la grossesse […]

Laissez un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Accepter En savoir plus